• 6-Distroff village-04
  • Distroff-24avril14-19
  • Distroff 24avril14-30
  • Distroff-mai-2014-32
  • Distroff-village

Centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918 : cérémonie exceptionnelle avec nos voisins allemands de Bietzen (rattaché à Merzig). RDV dimanche 11 novembre à 10h30 au monument aux morts.

  • 1918 à 2018 : cérémonie de commémoration du centenaire de l'armistice

    11-11-201-5siteDimanche 11 novembre 1918, à 11h00, pendant 11 minutes, toutes les cloches de France résonnent.... enfin, la guerre est finie !

    Dimanche 11 novembre 2018, à 11h00, pendant 11 minutes, toutes les cloches de France résonnent pour le centième anniversaire de l'armistice.

    A Distroff, la cérémonie a commencé à 10h30 par l'accueil d'une déléguation allemande venue tout droit de Merzig et Bietzen.

    Après le discours de Mr le Maire, la levée des couleurs française et allemande, ce sont les enfants, qui avec beaucoup d'émotion,  ont lu des lettres poignantes de poilus. Messages adressés à leurs mères, leurs épouses et leurs enfants, ils savaient qu'ils ne reviendraient pas de cette boucherie.

    A 11h00, et pendant 11 minutes, comme il y a 100 ans, les cloches se sont envolées pour rappeler et réfléchir sur notre monde.

    Comme l'a rappelé Mr le Maire dans son discours, la PAIX est fragile, les défits climatiques, énergétiques et économiques grondent et enflent .... il suffirait d'une étincelle...

    Il appartient à chacun d'entretenir et d'oeuvrer pour cette PAIX, élus et citoyens.

    Ces 11 minutes de réflexion, à la fois longues et trop courtes, pour prendre du recul, réfléchir sur ce qui nous entoure, sur la chance que nous avons, nous européens, de pouvoir traverser les frontières, serrer la main de nos voisins en toute amitié sincère, de connaître un environnement  relativement stable et paisible. 

    Bien sûr que certains souhaiteraient y jeter le trouble, bien sûr que ceux qui nous observent depuis leurs pays où il ya la misère, la guerre, la récession nous envient et nous jugent bien chancheux...

    Et nous ? le voyons-nous seulement ? en avons-nous seulement conscience ?

    Alors cette cérémonie, qui s'est clôturée par le dépôt d'une gerbe au Monument Aux Morts et où Salvatore La Rocca, Maire et le représentant du Bourgmestre de Merzig ..... sont restés main dans la main pendant la Marseillaise doit nous rappeler, à quel point cet équilibre est fragile.

    11-11-2018-8site

    11-11-2018-7 site

    11-11-2018-4 site

    11-11-2018-3 site11-11-2018-2 site11-11-2018-1 site11-11-201-5site

    11-11-2018-6-site